Chômage,celine solaire, emploi, mosquée : on a vérifié les propos de François Hollande

La grosse erreur de François Hollande sur le chômage des jeunes Interrogé par les journalistes de l’émission « Dialogues citoyens » sur le chômage, au plus haut en France, François Hollande a affirmé que « le taux de chômage en France [était] dans la moyenne européenne et celui des jeunes sous la moyenne européenne ». Pourquoi c’est faux Or, comme l’a aussitôt souligné la journaliste Léa Salamé, le taux de chômage des moins de 25 ans était, en février 2016, de 24,6 % en France, alors que la moyenne est de 19,4 % dans l’Union européenne, selon Eurostat. Cet écart de cinq points est bien plus important que pour le taux de chômage, où la France est se situe à 1,monture lunette chanel,3 point au-dessus de la moyenne européenne. Relancé en fin d’émission sur cette question, le président de la République s’est justifié avec une défense peu convaincante : « Nous avons une population active beaucoup plus jeune [que nos voisins]. » Sous-entendu : il est normal qu’il y ait plus de jeunes chômeurs en France, car il y a plus de jeunes tout court. Or, le taux de chômage est un pourcentage, et non une valeur absolue. 100 000 créations d’emploi net de plus en 2015 ? C’est vrai Interpellé sur l’efficacité des baisses de charges consenties aux entreprises depuis le début du quinquennat, François Hollande a invoqué une bonne nouvelle : « En 2015, nous avons créé cent mille emplois net de plus. Pour la première fois depuis cinq ans, l’économie française a créé davantage d’emplois qu’elle n’en a supprimé. » Pourquoi c’est plutôt vrai Ce constat peut paraître surprenant dans un pays où le chômage augmente, mais il est dans l’ensemble juste. La France a bien connu un solde positif de 102 100 créations d’emploi en 2015, et ce n’était pas arrivé depuis quatre ans (et non cinq) : #container_14606673628{ padding:5px 5px 0px 10px; width:100%; background-color:#f8f9fb; border:1px solid #d2d6db!important; } #graphe_14606673628{ height:350px; } #container_14606673628 .titre{ position:relative; z-index:5; } #container_14606673628 .titre:before{ font-size:13px; content:"► "; vertical-align: middle; } #container_14606673628 .subtitre{ display:block; } .highcharts-tooltip span { height: auto; min-width: 170px; z-index: 9998!important; overflow: auto; opacity: 1; white-space: normal !important; } .tooltiplarge { width: 230px; } #container_14606673628 .credits{ text-align: right; margin-right: 5px; padding-bottom: 5px; } Evolution de l’emploi salarié en France Source : Insee Ces créations d’emplois n’empêchent pas le chômage d’augmenter car elles ne compensent pas forcément les entrées dans la population active et peuvent concerner des temps partiels qu’occuperont des personnes continuant parallèlement à chercher un autre emploi. C’est ce qui a conduit Michel Sapin à déclarer le 10 mars que « pour que le chômage baisse, il faut créer un peu plus de 100 000 emplois. Nous ne sommes pas loin de créer le nombre d’emplois suffisants pour stabiliser le chômage, et même le faire baisser ». Petit détail : cette statistique avancée par François Hollande se cantonne à l’emploi salarié. Le chiffre total de l’emploi pour 2015 (salarié et non salarié) n’a pas encore été publié par l’Insee, mais il devrait suivre la même tendance, car l’emploi non salarié est très marginal par rapport à l’emploi salarié. La mosquée de Brest fermée ? Pas vraiment Le cas de Rachid Abou Houdeyfa, l’imam controversé de la mosquée Sunna de Brest, a été longuement évoqué jeudi 14 avril au cours de l’émission « Dialogues citoyens ». « Celui-là est français et ne peut pas être expulsé, mais son lieu de prière — je ne veux même pas utiliser ce mot — ce lieu de haine a été fermé », a affirmé François Hollande. Interpellé par Léa Salamé, qui lui a demandé s’il était normal que l’intéressé ne soit pas inquiété, le président a rétorqué ceci : « Il est inquiété, il est poursuivi et il est dans une procédure judiciaire. Donc nous devons lutter contre ces prêcheurs, ces partisans de la haine qui induisent la radicalisation. » François Hollande affirme à tort que la mosquée de l’imam salafiste de Brest a été fermée. Pourquoi c’est faux Contrairement à ce qu’a dit François Hollande, la mosquée Sunna est toujours ouverte et active. Elle a récemment appelé ses fidèles aux dons pour financer la construction d’une école coranique. Elle a néanmoins fait l’objet d’une perquisition le vendredi 20 novembre 2015,persol lunettes de soleil homme, comme une trentaine d’autres mosquées jugées « radicales ». Les policiers n’ont fait aucune découverte compromettante au cours de cette intervention. Et aucune information n’a été donnée depuis concernant une possible procédure judiciaire ouverte contre Rachid Abou Houdeyfa. Ce dernier continue de diffuser ses prêches sur sa page Facebook, comme auparavant. Il y a même diffusé vendredi 15 avril un communiqué du centre culturel et islamique de Brest qui confirme que la mosquée Sunna est toujours ouverte. Le message dit également que Rachid Abou Houdeyfa n’est « dans aucune procédure judiciaire » et ajoute que l’intéressé a condamné le terrorisme à plusieurs reprises. L’article a été mis à jour vendredi 15 avril à 13h50 pour ajouter la réaction du centre culturel et islamique de Brest.   Adrien Sénécat Journaliste aux Décodeurs Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter Maxime Vaudano Journaliste au Monde.fr Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter Alexandre Pouchard Journaliste aux Décodeurs Suivre Aller sur la page de ce journaliste Suivre ce journaliste sur twitter

廣告